dimanche 6 mai 2007

a ma mère, ta grande mère - para mi madre, tu abuela

Mon fils, ma fille, aujourd'hui est le jour de la mère dans mon pays, en Espagne. Je suis tous les jours loin de ma mère, de ma maman. Souvent je souffre de sa distance, de son absence... mais parfois cela me fait apprécier encore plus fortement ce qu'apporte une mère. Ce que signifie une mère. J'ai la chance d'en avoir une extraordinaire et bien qu'elle sais que je l'aime, je ne le lui dis pas aussi souvant qu'elle souhaiterait l'entendre. Je vais bientôt la voir et je vais lui offrir ce poème. Je t'aime maman ! (Le poète est sudaméricain, la traduction n'est pas exacte)

LES MAINS DE MA MERE

Les mains de ma mère, tellement calines,
tellement de soie, tellement d'elle, blanches et bienfaiteuses.
Seulement elles sont les saintes, seulement elles sont celles qui aiment,
celles que tout donnent et rien me réclament !
Celles qui pour m'alléger des doutes et querelles,
m'enlève les épines et se les clouent sur elle même !

Pour l'ardeur ingrate de peines secrètes,
il n'y a rien comme la fraîcheur de ces deux lys.
Elles, quand la vie fait faner mes fleurs,
sont deux miracles blancs qui calment mes angoisses !
Et quand du destin les méchancetésme tracassent,
elles sont deux ailes de paix sur mes orages.
Elles sont célestes ; elles sont miraculeuses, elles,
parce qu'elles font que dans mon ombre fleurissent des étoiles.
Pour la douleur, des caresses ; pour le regret, onction ;
elles sont les seules mains qui ont du coeur !
Roserai de roses blanches de tendresses éternelles :
apprenez ce qui est blancheur dans les mains maternelles.

Moi qui porte dans l'âme des angoisses dissimulées,
quand j'ai les ailes de l'illusion fragiles,
les mains maternelles ici dans ma poitrine sont
comme deux ailes calmes sur mon coeur !
Les mains de ma mère savent effacer des tristesses !
Les mains de ma mère parfument avec tendresse !

Alfredo Espino

Hijo, hija, hoy es el dia de la madre en mi pais, en Espana. Yo, todos los dias estoy lejos de mi madre, de mi mama. Muchas veces sufro de su lejania, de su ausencia ... pero a veces es eso lo que me hace apreciar todavia mas fuertemente lo que aporta una madre. Lo que significa una madre. Tengo la suerte de tener una extraordinaria y aunque ella sabe que la quiero, no se lo digo tantas veces como ella desearia oirlo. Pronto voy a verla y le voy a regalar este poema.
Te quiero mama !


LAS MANOS DE MI MADRE

Manos las de mi madre, tan acariciadoras,
tan de seda, tan de ella, blancas y bienhechoras.
Solo ellas son las santas, solo ellas son las que aman,
las que todo prodigan y nada me reclaman !
Las que por aliviarme de dudas y querellas,
me sacan las espinas y se las clavan en ellas !

Para el ardor ingrato de reconditas penas,
no hay como la frescura de esas dos azucenas.
Ellas cuando la vida deja mis flores mustias
son dos milagros blancos apaciguando angustias !
Y cuando del destino me acosan las maldades,
son dos alas de paz sobre mis tempestades.

Ellas son las celestes; las milagrosas, ellas,
porque hacen que en mi sombra me florezcan estrellas.
Para el dolor, caricias; para el pesar, uncion;
Son las unicas manos que tienen corazon !
Rosal de rosas blancas de tersuras eternas:
aprended de blancuras en las manos maternas.

Yo que llevo en el alma las dudas escondidas,
cuando tengo las alas de la ilusion caidas,
las manos maternales aqui en mi pecho son
como dos alas quietas sobre mi corazon !
Las manos de mi madre saben borrar tristezas !
Las manos de mi madre perfuman con terneza !

Alfredo Espino

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci Fran une fois encore de me faire découvrir un texte, un auteur. Ces vers sont d'une grande bauté et d'une infinie tendresse. Merci pour ce magnifique texte et pour la traduction aussi car même s'il parle à mon coeur dans sa version originale, le lire dans ma langue maternelle, certes moins chantante, ets plus parlant encore.

Bonne fête à TA maman et bonne fête à toi aussi, car tu n'es pas une maman en devenir. Tu es déjà maman dans ton coeur et dans ta tête, maman de cet enfant auquel tu t'adresses si souvent.

Bon dimanche.
Géraldine

marie a dit…

que de poésie dans ce blog !! c'est touchant encore une fois ... un hommage à toutes les mamans du monde et surtout la tienne ... bon dimanche et bonne fête à ta maman

GEMA Y JAVI a dit…

Muchas gracias Fran, me ha gustado mucho la poesía y la he puesto en mi blog, es un buen homenage a todas las madres y futuras mamás.
BESOS
GEMA

capde514@yahoo.fr a dit…

....ce poème des mains d'une maman...très touchant! C'est vrai que c'est tellement précieux une maman chouchoutez la vôtre, même de loin!!!!!! Je ne sais pas où vous trouvez ces jolis poèmes mais en tout cas, merci de nous les faire partager. J' envoie ce message sur la messagerie car je n'arrive pas à lancer de commentaire directement sur votre blog. Carmen CAPDEVIELLE.

Carmi a dit…

Es presiós el poema.
Un beset.
Carmina

arnaud a dit…

c'est super beau ! j'en suis très ému !
bravo fran et bisous à los dos
Arnaud

Solamente la ardiente paciencia hará que conquistemos una espléndida felicidad. Seulement la patience acharnée nous fera conquerir le plus beaux des bonheurs.
Pablo NERUDA
La esperanza es un estimulante vital muy superior a la suerte. L'espoir est un stimulant vital très supérieur à la chance
NIETZSCHE, Friedrich
Cada cosa tiene su belleza, pero no todos pueden verla. Chaque chose a sa beauté mais pas tous peuvent la voir
CONFUCIO
La manera más profunda de sentir una cosa es sufrir por ella. La manière plus profonde de sentir une chose est de soufrir pour elle.
Gustave FLAUBERT