mardi 23 septembre 2008

Cela fait longtemps que n'écris pas. Le dernier jour est celui où j'ai dit au-revoir à une vie professionnelle longue de 9 ans.
Après ... il faut s'adapter émotionnellement à cette nouvelle vie. Mon adaptation est en train de bien se passer mais je ne trouve pas encore l'équilibre. Ce n'est pas évident quand à la vie professionnelle on a envie d'ajouter une vie politique (de militante avide de compréhension). Ce n'est pas évident quand cela se fait chez soi.
Comment faire pour ne pas être 100% de soin temps devant l'ordinateur et les dossiers ? Comment faire pour ne pas mélanger les deux vies avec la personnelle ? Il y a des interferences, c'est sur, mais je voudrais qu'il y en ai le moins possible. Comment compartimenter tout ça ?
La première semaine j'ai énormement travaillé, je n'imaginai pas que cela se passerai comme ça. Mais aujourd'hui je me questionne sur le fait que ce n'est que le début, qu'il n'y a pas de grands dossiers à suivre (pas encore) et que si je traville maintenant beaucoup comment je ferai plus tard ? En fait, voilà, c'est la question de l'équlibre du temps passé dans les dossiers, à travailler, à prospecter, dans les salons, chez les clients ...
La première semaine a été l'euforie de débutante.
La deuxième semaine, la délégation à Carlet, ville jumèlle de Chilly et dont j'ai la responsablité de son jumélage.
Aujourd'hui c'est l'aterrisage, j'essai de prendre le recul nécéssaire entre l'une et l'autre, intenses dans les deux semaines.
De plus, il faut gérer l'attente qui peut devenir invahisante parce qu'on est tout le temps à la maison. C'est pourqoi, la première réaction pour moi a été "d'oublier que j'attends". Me bourrer d'activités pour ne pas y penser d'y tout. Cela peut être dangereux, oui ... mais qu'est que n'est pas dangereux ? Toute décission prise dans notre vie est un risque ... Qui sait ? Peut être que agir comme ça me donne la possibilité de prendre encore plus de recul dans mon futur rôle de mère, plus des forces parce que elles n'ont pas été usées par l'attente.
C'est dingue ! L'attente nous fait sentir, des fois, plus femme ! Je m'explique, plus femme dans notre intellecte, plus femme dans nos réactions, dans nos interrogations, nous aide à nous connaître mieux, même si des fois vous en avez peur.
Je trouve que c'est bien d'admettre que l'on a peur, pourquoi l'on réagi d'une certaine façon, innatendue ... L'attente nosu fait apprendre beaucoup sur nous mêmes !

Tu me manques, petit ou petite, qui sais ? Aujourd'hui je sais, qu'en autre, tu m'apporteras en cadeau un équilibre nouveau. Dans cette attente, je t'envoi des tendres bisous de mère.

9 commentaires:

Karine a dit…

Il faut toujours un temps d'adaptation pour les changements,ne t'inquiètes pas, bientôt tu te sentiras sereine et heureuse d'avoir fait ce choix là !
L'organisation du travail à la maison est un vrai métier, car il faut oublier que derrière la porte du bureau, il y a sa maison. J'ai mon bureau à la maison moi aussi.
Allez courage ... Ton petit/e sera fier de toi !
Bises, Karine.

sandrine a dit…

il va falloir un temps pour prendre tes marques. Autant se lancer totalement dans cette aventure, cela t evitera de trop penser a l attente
bises
sandrine

marie a dit…

une nouvelle aventure commence et c'est normal que tu t'y lances à corps perdu ... ! ton enthousiasme déborde de partout ... quoi de plus normal!! tu as déjà fait le plus gros du travail en te posant les questions .. sois patiente et tu , vous trouverez l'équilibre dans votre vie de couple , vie professionnelle !!

Anne89 a dit…

oui un nouvel équilibre à trouver entre ta société qui te prend beaucoup d'energie et de temps, le conseil municipal aussi très prenant quand tu veux faire ça "bien" et nos électeurs le méritent bien, non ?
Comme toi, je me noie dans mes activités pour qu'il me manque du temps, pour moins penser à cette absence de plus en plus pesante...

Besos

cricri a dit…

ben oui tu commences juste a trouver tes marques...mais te connaissant, tu dois te debrouiller comme un chef et travailler a la maison c'est une chance incroyable concernant la gestion de temps...alors bon courage pour ces semaines d'adaptation
bisous
chritelle

admin a dit…

muchos animos sociita ! termina de aterrizar con calma ! una etapa mas para avanzar en tu/nuestro futuro profesional
un besote
cuca

Géraldine a dit…

Le nouveau chapitre de ta vie s'ouvre sur de spages bien remplies mais nul doute que quand ton petit pointera le bout de son nez, tu trouveras de la place pour lui, même dans ces pages bien pleines, d'autant s'il est et si tu es à la maison !!! Besos.

nadège, olivier et Jean a dit…

allez courage les débuts sont toujours difficiles puisqu'il nous faut trouver des automatismes pour gagner du temps et une fois ces automatismes trouvés tu verras que tout ira pour le mieux

Acey a dit…

C'est déjà bien de prendre du recul en te posant des questions. Ca ne pourra que t'aider à trouver ton équilibre ...

Solamente la ardiente paciencia hará que conquistemos una espléndida felicidad. Seulement la patience acharnée nous fera conquerir le plus beaux des bonheurs.
Pablo NERUDA
La esperanza es un estimulante vital muy superior a la suerte. L'espoir est un stimulant vital très supérieur à la chance
NIETZSCHE, Friedrich
Cada cosa tiene su belleza, pero no todos pueden verla. Chaque chose a sa beauté mais pas tous peuvent la voir
CONFUCIO
La manera más profunda de sentir una cosa es sufrir por ella. La manière plus profonde de sentir une chose est de soufrir pour elle.
Gustave FLAUBERT