lundi 25 juin 2007

l'heure de nos coeurs - La hora de nuestros corazones

J'ai passé l'après-midi de hier dans une manifestation sur le dévéloppement descentralisé que le Conseil Général de L'Essone (voir blog http://jumelageschillymazarin.blogspot.com/ ) organisait à Draveil. J'ai passé un super moment en compagnie d'un ami du Comité de Jumélages de Chilly Mazarin, en compagnie d'autres personnes engagées dans d'autres associations qui aident au dévéloppement du Mali. J'ai parcouru l'ensemble des stands d'autres associations qui coopèrent avec d'autres pays ... c'était un après midi très riche en échanges humaines ! Maman adore tout cela ! Je me suis engagée au début dans le Comité de Jumélages de Chilly pour apporter mon aide aux échanges culturels avec Carlet, en Espagne, mais je me dedie de plus en plus dans la mesure de mon possible aux projets de coopération avec Diema, au Mali.
Pendant ce temps, à la maison, papa s'annuyait tout seul (je rigole) et il est parti faire un tour dans un centre commercial. Sa montre prennait de plus en plus de retard et il avait décidé de la changer.
Jusqu'à là tout est normal, rien d'espécial ... n'est-ce pas mon ange ? Sauf que, quand papa m'a montré toutes les performances de sa nouvelle montre il m'a montré une autre heure que celle du moment ... ne comprenant pas tout de suite je fait une tête de celle qui ne comprend pas et il me dit : "c'est l'heure de la Colombie !!! ma montre est reglée aussi à l'heure de la Colombie, je peux savoir à tout moment si il fait jour, ou nuit, ou si le soleil naît ou s'il est en train de se coucher ... !!".
Ton papa pense à toi super souvant, son coeur te porte très tendrement et t'attend, il brûle d'impatience de te serrer dans ses bras et que ta petite buche dessine un sourire pour lui ...
Etant donné que les listes ont avancé et qu'il semble qu'en Colombie les choses bougent, nous nous sommes pris à rêver, à penser que peut être notre attente sera plus courte que nous le pensions, que peut être tu seras là très vite (bien sur tout est subjectif ... ), nous avons une fois de plus rêvé de toi, parlé de toi, de ta chambre, de tes affaires, de ce qu'il faut acheter, faire ... à imaginer de ce que nous pourrions sentir de te porter dans la poussette, de se promener ensemble, d'entendre ta petite voie rieuse nous emmener dans un autre monde, celui de la famille unie, ensemble ... et tout ça avec quattre yeux qui pétillaient, qui exprimaient leur envie ... qui se laissaient verser par "l'innatendu" ...
Qu'est qu'on a envie que tu sois avec nous ! Qu'est-ce qu'on a envie de te serrer contre nous !

Ayer me pasé la tarde entera en una manifestacion sobre el desarrollo descentralizado que el "Conseil Général de L'Essone" (ver blog http://jumelageschillymazarin.blogspot.com/ ) organizaba en Draveil. Pasé un moemnto agradable en compañía de un amigo del Comité de Hermanamiento de Chilly Mazarin, en compañía de otras personas también voluntarias de otras asociaciones que ayudan al desarrollo de Malí. Recorrí el conjunto de estands de otras asociaciones que cooperan con otros países ... fué una tarde rica en intercambios y conversaciones ! A mamá le encanta todo eso ! Al principio me inscribí como voluntaria en el Comité de Hermanamiento de Chilly para aportar mi ayuda a los intercambios culturales con Carlet, en España, pero dedico cada vez más tiempo a los proyectos de cooperación con Diema, en Malí.
Durante todo ese tiempo, en casa, el papá se aburría solito (es broma !) y se fué a dar una vuelta por un centro comercial. Su reloj parece que está perdiendo el alma, se retrasa de amgunas horas y decidió comrarse uno nuevo.
Hasta aquí todo es normal, no digo nada especial ... verdad, angelito ? Solo que, cuando papá me enseño el reloj nuevo indicaba una hora que no era la buena y puse cara de no entender, entonces me dijo : "es la hora de Colombia !!! mi reloj lleva también la hora de Colombia, en todo momento puedo saber qué hora es allí, si es de noche, de día, si amanece o si el sol se está poniendo ... !!!".
Papá piensa en tí muy amenudo, su corazón te arropa tiernamente y te espera, a veces se le vé impaciente por abrazarte y por ver que tu boquita le dedica una sonrisa ...
Como las listas han avanzado y que parece que en Colombia las cosas avanzan, nos pusimos a soñar, a pensar que nuestra espera puede ser más corta que previsto, que ouedes estar con nosotros pronto (claro esto es subjetivo). Una vez más te hemos soñado, hablado de tí, de tu habitación, de tus cositas, de lo que hay que comprar, hacer ... imaginado lo que podemos sentir cuando te pasearemos en el carrito, cuando nos paseemos juntos, cuando oigamos tu vocecita alegre llevarnos a otro mundo, al de nuestra familia por fin unida, junta, construida .... y todo esto acompañado por cuatro ojos que brillaban, que expresaban sus ganas ... que se dejaban arrullar por lo "inesperado" ...
Cuántas ganas tenemos de que estés con nosotros ! Cuántas ganas tenemos de abrazarte !

3 commentaires:

marie a dit…

nous aussi on se prend à rêver !! on a acheté samedi une grooosse valise pour le grand voyage !! et la déco de la chambre c'est pour cet été !! sait on jamais ? ce serait trop bête d'avoir attendu longtemps et de ne pas être prêts !!

Klervi a dit…

Bientot Fran tu pourras pousser la poussette et l'entendre rire aux eclats!!!Bises Gwendo
J'ai mis ton lien sur mon blog comme vu par mail n'hésite pas à venir faire un tour et voir ma puce en video!!bises gwendo

Annabelle a dit…

Salut Fran,

Courage ma grande. Et merci, depuis que nous a mis en lien sur ton blog, on a plein de commentaires sympas. A bientôt pour des nouvelles fraîches.Annabelle.

Solamente la ardiente paciencia hará que conquistemos una espléndida felicidad. Seulement la patience acharnée nous fera conquerir le plus beaux des bonheurs.
Pablo NERUDA
La esperanza es un estimulante vital muy superior a la suerte. L'espoir est un stimulant vital très supérieur à la chance
NIETZSCHE, Friedrich
Cada cosa tiene su belleza, pero no todos pueden verla. Chaque chose a sa beauté mais pas tous peuvent la voir
CONFUCIO
La manera más profunda de sentir una cosa es sufrir por ella. La manière plus profonde de sentir une chose est de soufrir pour elle.
Gustave FLAUBERT