vendredi 4 mai 2007

mes amies blogeuses - mis amigas blogueras

Bonjour à toutes mes amies blogeuses !
Merci de me laisser vos precieux commentaires, je les attend tous les jours avec avidité, envie, espoir ... A chaque fois sont porteurs de messages forts, touchants, drôls, tendres, profonds ... ! Ils sont le rêflet de vos personnalités et ... j'adore ! J'aime quand les personnes s'appuient, s'écoutent et s'entraident de façon inconditionnelle et sincère ...
J'ai l'impression que vos commentaires sont le coeur de mon blog !!!
Vous me comprenez à 100 % , non que dis-je , à 200% ! Même pour les petits articles vous me comprenez ! Si je vis bien l'attente c'est, en grand partie, grâce à vous (je dissait cela un jour à William). Vous m'aidez à porter mon enfant dans le coeur sans pour autant qu'il m'empêche de respirer ou me fatiguer, au contraire, avec vous mon coeur bât de façon régulière, continue et ce chemin d'attente s'est transformé en une agréable promenade.
Tous les jours j'ai aussi hâte de voir vos blogs, d'entrer un peu dans vos coeurs et dans votre attente, riche en émotions et sentiments, de me comprendre en vous comprenant, vous lire m'apporte aussi énormement, chaque blog est le reflet extraordinnaire de vos vies, de vos parcours ... et le noyeau se tient par le même sentiment de solidarité d'attente de nos enfants !
J'adore vos enfants, par leur présence je me rapproche du mien, par leurs frimouses j'imagine celle du mien, à travers leurs yeux je nage dans ceux du mien ... adorables petits princes et princesses colombiens, merci d'être là !
Mes amies, n'avez pas vous l'impression de devenir une grande famille ? Moi si et j'espère qu'un jour ses membres dispersés pourront se rencontrer !
Mon enfant, j'ai pris de ton espace pour parler à mes amies mais c'est à travers ce texte que tu pourras te rendre compte que nous parcourons mieux nos chemins quand nous sommes accompagnés , quand nous nous sentons soutenus. Je voulais témoigner ainsi pour que tu saches que j'ai était accompagnée et soutenue durant l'attente. J'ai été aidée pour marcher sereine.
Hola amigas blogeras !
Gracias por dejarme vuestros preciosos comentarios, todos los días los espero con avidez, ganas, esperanza ... Cada vez traen mensajes fuertes, enternecedores, divertidos, profundos ... ! Son el reflejo de vuestras personalidades y ... me encanta ! Me gusta que la gente se apoye, se escuche y ayude entre sí de manera incondicional y sincera ...
Tengo la impresión de que vuestros comentarios son el corazón del blog !!! Me comprendeis al 100 % , no que digo, al 200% ! Incluso en los articulos cortitos me comprendeis! Si vivo bien la espera es, en gran parte, gracias a vosotras (se lo decía uno de estos días a William). Ma ayudais a llevar en mi corazón a mi hijo sin que me ahogue o me canse, bien al contrario, con vosotras mi corazón late regular, contínua, convirtiendo el camino de la espera en un agradable paseo.
Todos los días tengo también ganas de entrar en vuestros blogs, de entrar en vuestros corazones y en vuestra espera, rica de emociones y sentimientos, de comprenderme comprediéndoos. El hecho de leeros me aporta mucho, cada blog es el reflejo extraordinario de vuestras vidas, de vuestro recorrido ... y el centro existe gracias al sentimiento de solidaridad de espera de nuestros hijos!
Vuestros hijos me encantan, por su presencia me acerco al mío, por sus caritas imagino la del mío, a través de sus ojos nado en los del mío, ... adorables pequeños príncipes y princesitas colombianos, gracias por estar ahí !
Amigas, no teneis la impresión de formar parte de una gran familia ? Yo sí y espero que, un día, sus miembros dispersos se puedan conocer !
Hijo mío, he cogido un momento de tu espacio para hablar con mis amigas blogeras porque es a través de este texto que podrás comprender que recorremos mejor nuestros caminos cuando estamos acompañados, cuando nos sentimos sostenidos. Quería dejar constancia de ello para que sepas que me acompañaron y ayudaron mientras te esperaba. Me ayudaron a caminar serena.

12 commentaires:

Carmi a dit…

Hola Fran.

Todos los días me maravillo al observar lo positivo que puede llegar a ser internet en estos momentos de nuestra vida.
Y lo especial y maravilloso de encontrar a familias como nosotros.
Es un placer haberte encontrado Fran.
Un beset molt gran.
Carmina

GEMA Y JAVI a dit…

Hola Fran, me encanta mirar tu blog y sorprender cada día con tus palabras, no podias expresar mejor los sentimientos que todas, cada una en su momento llegamos a sentir.
Desde luego que somos como una gran familia aún estando muy lejos las unas de las otras, nos comprendemos mejor que nadie.
Besos para todas las blogueras
GEMA

marie a dit…

holà Fran !! ben moi c'est tout pareil que toi .. l'attente est plus que positive grâce à vous toutes ... visiter les blogs est la première choses que je fais en rentrant du boulot ... et que j'aimerais pouvoir passer un moment à papoter , à se voir pour de vrai , se connaitre un peu plus ... !! on s'organise ça pour cet été ?

Acey a dit…

j'ai toujours entendu dire que le mnode l'adoption était une grande famille. Et tous les jours je suis un peu plus contente d'en faire partie. C'est vrai aussi qu'Internet est une bonne invention. Cela nous permet de communiquer avec plein de personnes réparties sur des endroits éloignés sans se déplacer ... jusqu'au jour où on pourra se rencontrer pour de bon en Colombie, par exemple ou en France tout simpement !

Anne89 a dit…

Pour moi pareil ! ma "tournée des blogs" est mon moment détente de la journée..; J'iame vous lire toutes, mais je ne prends pas assez le temps de laisser des coms...

Sans vous je tiendrai pas non plus... notre entourage même s'il est plein de bonne vlonté ne comprend pas nos doutes nos espoirs, seules vous toutes étant passé par là pouvez me comprenre.

Besos

Anonyme a dit…

Hola! Que bonitos sentimientos plasmados en tu blog. Soy nueva en el grupo de adopción Colombia y esperoa a partir de ahora poder recorrer este caminito junto a personas como tú.

Sandra

PD: por cierto, soy franco-española, me encanta leer las 2 versiones ;-)

lexparisienne a dit…

oh oui alors, tu as drolement raison, Fran .....
Les blogs de mes amies virtuelles (on espere un jour un belle rencontre haute en couleur !!) sont ma tournée quotidienne (voir 2,3,4,5 fois / jour !!)
Moi aussi je ressens les meme choses que toi et l'attente est bcp plus supportable grace à vous toutes !
milles bises
Myriam.

Enesteladodelatlantico a dit…

Tu m'as fait frissonner avec ce message Fran, d'abord parce que ces lignes vont droit au coeur et aussi parce qu'elles sont comme souvent le reflet de ma pensée. Nadège avait du mal à comprendre que je la remercie autant pour ces 2 derniers mois passés à préparer la rencontre de Jean et à le découvrir en vrai, mais chaque belle aventure est un souffle nouveau pour tenir dans l'attente. C'est peut-être rude à entendre / à lire pour tous ceux qui ettendent leur premier petit bout alors que j'ai l'extraordinaire chance d'avoir depuis déjà quatre années un enfant qui me comble chaque jour. Pourtant , et je ne le croyais pas avant de le ressentir, l'attente d'un 2 enfant peut être aussi "douloureuse" que l'attente du premier, parce qu'elle est aussi sincère, aussi cruciale à notre équilibre. Et te lire, vous lire, c'est une façon de forcer son propre optimisme, d'apprendre la patience. A plusieurs, c'est moins difficile et le bonheur des autres est souvent contagieux et revigorant !!! Alors MERCI à toutes et particulièrement à toi Fran qui exprime si bien notre ressenti.

Moi, je dis aussi OUI pour qu'on essaie de se rencontrer !

Géraldine

nadège a dit…

A moi de te dire merci... Merci de m'avoir permis de te lire, de m'avoir insuffler cette envie de me plonger un peu plus dans mon blog. Grâce à toi, ce que tu écris j'évais retrouvé la patate à un moment où je ne l'avais plus trop. Grâce à toi, j'ai écrit sur mon blog et me suis insérée dans ce cercle qui m'a tenu bien souvent (peut être plus que ce que vous pouvez toutes imaginer)... Ce cercle de "bloggeuses" nous a beaucoup apporté le temps que nous étions à Bogotà : ce n'est qu'un juste retour de vous avoir fait un peu partager de notre vie colombienne...
Merci du fond du coeur!!!!
Nadège, Olivier et Jean
PS : Nous attendions avec impatience vos petites notes pendant tout ce mois (même olivier y a pris goût)

Nathalie a dit…

Une fois de plus, cet article reflète exactement ma pensée. La tournée des blogs me permet de tenir moi aussi, même si je ne prends pas assez souvent le temps de laisser des commentaires.

Merci Fran pour tous ces beaux articles et à tous pour votre soutien.

Nathalie.

Dominique a dit…

Merci Fran également pour tous ces moments poétiques. Et même si maintenant nous sommes comblés avec nos 2 lutins, nous n'avons pas oublié tout ce stress de l'attente et rien, je pense, ne nous fera l'oublier. Aller sur le blog des copines, c'est également conserver un lien avec la Colombie, qui nous est très très chère. Et on pense à tout ceux qui attendent depuis si longtemps ... Avant 2002, pour Thomas nous n'avions pas tout ça et se sentir seuls était complètement déroutant en plus de cette interminable attente. On pense bien à vous.
Et super ton initiative de se voir.

cuca roca - rubat du a dit…

Hola carinyet
una vez mas has plasmado con tu corazon lo que siente el mio ...
Cuanta suerte tenemos de tenernos y de habernos encontrado durante la aventura que nos lleva a la adopcion de nuestros hijos, el camino se hace mas suave, como si a su alrededor hubiera un bonito paisaje que ayuda a avanzar, y ademas el paisaje nos comprende y nos escucha y con el podemos comparmtir tanto ...
petonets, cuca

Solamente la ardiente paciencia hará que conquistemos una espléndida felicidad. Seulement la patience acharnée nous fera conquerir le plus beaux des bonheurs.
Pablo NERUDA
La esperanza es un estimulante vital muy superior a la suerte. L'espoir est un stimulant vital très supérieur à la chance
NIETZSCHE, Friedrich
Cada cosa tiene su belleza, pero no todos pueden verla. Chaque chose a sa beauté mais pas tous peuvent la voir
CONFUCIO
La manera más profunda de sentir una cosa es sufrir por ella. La manière plus profonde de sentir une chose est de soufrir pour elle.
Gustave FLAUBERT