jeudi 27 décembre 2007

Lettre à mon fils ou ma fille / Carta para mi hijo o mi hija

Bébé, mon coeur, mon amour, mon ange, fils de mon âme !

Tu nous as manqué, à papa et maman, en cette fête de Noël. Où es-tu ? Es-tu déjà né/née ? Ou ... Es-tu encore une étoile filante dans nos coeurs? Quel est ton monde ?
Nous rêvons tant de t'embrasser, de t'enlacer entre nos bras, grands, pour te rassurer, remplir de bisous ton beau petit visage souriant, calmer tes larmes quand la tristesse s'invitera sans frapper, t'expliquer amoureusement comment apprendre à vivre la vie, en un mot : te chérir tendrement, te guider dans l'aventure de devenir grand ...

Tu nous as manqué autour de la joyeuse table de Noël, là où tes cousins riaient et courraient autour du sapin, où nous faisions des blagues, des jeux ... en attendant Père Noël ! Pourtant ... t'étais là, t'étais bien là, dans mon coeur, dans celui de papa. C'était ton espoir & notre espoir, tes rêves & nos rêves, notre esprit de famille déjà si solide ... qui étaient présents dans la pièce, comme un sentiment d'une couleur insaisissable !

Le 24 de chaque mois nous « fêtons » la mise en liste d'attente et pourtant ce 24 la réalité a appelé la réalité ! Tu n'es pas encore là !

Quand ?
Quand les listes bougeront-elles ?
Quand aurons-nous des étincelles vertes venant de l'horizon, les petites flames de l'espoir de l'autre côté de l'Atlantique
Quand ... ?

J'ai envie, trop envie d'être ta mère, trop envie que tu sois mon fils ou ma fille ! Ce n'est pas évident de vivre la joie des autres familles le soir de Noël et de partager cette joie sans pouvoir dire un seul mot pour toi, un voeux. Nous pouvions uniquement nous permettre de frôler une pensée pour toi ... ne pas l'exprimer trop fort, pas trop haut ... et en même temps je voudrais tant la crier ! Un petit brouillard de nostalgie, donc, s'est levé dans mon coeur attendri de maman mais, ton papa, le grand soleil de la maison, chaud et fort, m'a aidé à regarder notre futur avec allégresse et optimisme ! Haut les coeurs : un jour de plus est un jour de moins !

Bientôt c'est l'Epiphanie ... les Rois Mages laisseront-ils, comme l'an dernier, un petit présent pour toi ? Nous leur avons écrit une longue lettre en leur expliquant notre désir profond, nous espérons qu'ils l'entendront et qu'ils laisseront une belle étoile pour nous guider à travers le temps de l'attente aussi lumineuse que celle qu'aujourd'hui brille sur Bethléem. Et aussi une étoile, non ... beacoup d'étoiles, toutes les étoile du ciel pour qu'elles t'illuminent pendant que nous ne pouvons pas le faire !

Nous ne tarderons pas ! Bientôt nous pourrons t'embrasser !

Ta maman qui t'aime tellement et qui ouvre et regarde souvant les boîtes où tes affaires attendent ... et qui regarde les étoiles chaque soir parce qu'elles me rappelent que t'arriveras !

Bebé, corazón, mi amor, angelito, hijo/a de mi alma !

Cuánto te hemos hechado de menos, papá y mamá, durante esta Navidad. ¿ Dónde estás ? ¿Ya has nacido ? o ... ¿ eres aún una estrella fugaz en nuestros corazones ? ¿ Cual es tu mundo ? Soñamos tantas veces en tenerte entre nuestros brazos, en mecerte y arrullarte para que te sientas seguro, en llenar de besitos tus lindas mejillas sonrientes, calmar tus lagrimitas cuando la tristeza se invite sin llamar, explicarte amorosamente cómo aprender a vivir la vida, quererte tiernamente, guiarte en la aventura de crecer ...

¡ Cuánto te hemos hechado de menos en Nochebuena y en Navidad ! Cuando tus primitos reían y corrían alrededor del Arbol mientras bromeábamos y jugábamos con ellos, mientras conversábamos con los abuelitos y los tíos ... esperando a papá Noël ! … Sin embargo, aquí estabas, en mi corazón y en el de papá. Pero tu esperanza y la nuestra, tus sueños y los nuestros, nuestro espíritu de familia ya si sólido ... también estaban presentes aunque invisibles ... como un sentimiento de un color imperceptible !

El 24 de cada mes «celebramos» la acceptación por Colombia y sin embargo, este 24 la realidad llamó a la realidad : ¡No estás con nosotros!

¿Cuándo ?
¿Cuándo avanzarán las listas ?
¿Cuándo veremos las pinceladas verdes en el horizonte, las llamitas de la esperanza en el otro lado del Atlántico?
¿Cuándo ... ?

No es evidente vivir la alegría de las otras familias en Nochebuena y compartir esta alegría sin poder decir una sola palabra acerca de tí, expresar un deseo. Pudimos unicamente rozar un pensamiento para tí … sin expresarlo demasiado fuerte, demasiado alto … y al mismo tiempo me gustaría tanto chillarlo al mundo entero ! Un fugaz sentimiento de nostalgia se apoderó de mamá, una neblina en mi corazón enternecido de futura mamá pero, tu papá, el gran sol caliente y fuerte, me ayudó a volver mirar nuestro futuro con alegría y optimismo:
¡ Arriba esos ánimos : ¡ un día de más es un día menos!

Pronto es Epifanía ... ¿ dejarán los Reyes Magos, como el año pasado, un regalito para tí ? Les hemos escrito una carta explicándoles nuestro más profundo deseo. Esperamos que nos dejen una bella estrella que nos guíe a través del tiempo de la espera y que sea tan luminosa como la que hoy brilla en Belén. Y otra para tí, no, no solo una … muchas, todas las estrellas del cielo, para que te iluminen mientras nosotros no podamos hacerlo.

¡ No tardaremos hijo/a! ¡ Pronto podremos besarte!

Tu mamá que te quiere tánto y que abre y mira a menudo tus cositas guardadas en cajas ... y que mira las estrellas cada noche ... ¡ le recuerdan que vas a llegar !

18 commentaires:

Anne89 a dit…

Nos enfants nous manquent tant à cette période de l'année...

Ce que tua s écris j'aurais pu l'écrire... je ressens tellement la même chose...

Besos

Murielle et Olivier a dit…

Ta lettre est magnifique, très émouvante, espérons pour vous, pour nous, pour tous ceux qui attendent que l'année 2008 sera l'année de belles avancées.
Je vous souhaite plein de courage.
Bisous.
Mumu

marie a dit…

nous avons chacune nos mots pour exprimer cette absence si importante en ces temps de fête pour les enfants ... nos enfants sont loin de nous mais tellement là, ... 2008 pointe le bout de son nez et avec elle arrivera son lot de bonnes nouvelles .. Il faut y croire pour nos enfants ! je vous embrasse

Auroritiña a dit…

Aunque suena a tópico, llegará, ya verás como llegará. Aunque hay veces que este camino se hace largo y pesado, así que en mi carta a los Reyes, además de pedir que las listas de Colombia vayan rápido, les diré que os deje unas buenas botas, cómodas y ligeras, para recorrer el camino que os queda.
Un saludo, guapa!

Klervi a dit…

oui ta lettre est tres emouvante je me doute comme il doit etre difficile pour vous ce Noel et j'aimerai vraiment dans cette periode magique de Noel avoir une petite baguette qui ferait decoller toutes les listes pour vous tous!!!bises gwendo

Anonyme a dit…

Une fois de plus, tu as les mots juste,ceuxque nouspensons tous en cesfêtes, ceux que nous voulons dire, écrire et quenous ne trouvons pas!! Une fois de plus,un beau témoignage!
Merci
Nadège

María José a dit…

Como me identifico contigo, este años que viene lo llenaremos de pinceladas verdes para todas , de esperanza y optimismo , y que las próximas navidades sean las más especiales .....
un abrazo

Enesteladodelatlantico a dit…

Ta lettre est belle et poignante et je souhaite de tout coeur que le passage des Rois Mages marque le début d'une nouvelle page de votre histoire, un tournant dans l'attente pour filer avec grand optimisme dans la dernière ligne droite. Je vous embrasse.

christelle a dit…

Oh Fran, ta lettre est magnifique et on y sent tout l'amour d'une maman...s'il (elle) est deja né(e), je suis persuadée que cet amour traverse l'océan et se pose directemet dans son petit coeur...Je vous embrasse

karine a dit…

Que ton écriture est belle !!! Ton enfant naît dans la poésie, et va bientôt vivre un conte de fée en rencontrant une maman si belle dans l'âme. Milles bises étoilées en cette fin d'année, pour faire briller tes yeux et ceux des bloggeuses en attente comme nous.
A bientôt, Karine.

- Irma & family - a dit…

Grítalo Fran, fuerte, rotundo y sin miedo porque tu pequeño ángel está ya tan cerquita que estoy casi segura que puede oírte... :)

Ojalá que el 2008 sea el año mágico que reúna a todas las familias separadas por la burocracia- que no distancia- y unidas por el corazón...

Maravilloso rincón el tuyo, Fran...un placer visitarte...

Un abrazo bien fuerte!

Irma

(p.d- Me gustaría enlazarte en mi blog.. ¿puedo?)

Anonyme a dit…

Meilleurs voeux à vous 2..Je suis sûre que 2008 sera VOTRE année..Nous vous souhaitons plein de bonheur..Bizz
Nathalie&sesloulous

sandrine a dit…

Feliz ano nuevo !
Os deseo lo mejor para este ano 2008, la salud, el amor, el nino querido
Muchos besos
Sandrine

lexparisienne a dit…

Ta lettre est magnifique Francesca ....
tellement d'emotion, d'amour .....
Nous venons vous souhaiter une belle et heureuse année 2008 !
qu'elle vous apporte beaucoup de joie, de bonheur et surtout qu'elle vous rapproche trés vite de votre enfant !!
nous vous embrassons bien fort,
Myriam & Aldo.

Dominique a dit…

Ta lettre est maginfique. Nous vous souhaitons plein de bonheur pour 2008 et surtout que cette année vous rapproche de votre loulou le plus vite possible. Biz.

Nathalie a dit…

Nous vous souhaitons une excellente année 2008.
Ta lettre est magnifique, Fran comme tous tes poèmes dédiés à votre enfant. Ce sont de merveilleux cadeaux que tu lui fais et qui le rendront encore plus fort. Bises à vous deux.

Anne89 a dit…

Une belle année 2008, que les listes bougent ! que tous tes projets se réalisent... et surtout il faut profiter de chaque instant de bonheur !

Besos

Céline a dit…

Très belle lettre très émouvante

BONNE ANNEE 2008

Solamente la ardiente paciencia hará que conquistemos una espléndida felicidad. Seulement la patience acharnée nous fera conquerir le plus beaux des bonheurs.
Pablo NERUDA
La esperanza es un estimulante vital muy superior a la suerte. L'espoir est un stimulant vital très supérieur à la chance
NIETZSCHE, Friedrich
Cada cosa tiene su belleza, pero no todos pueden verla. Chaque chose a sa beauté mais pas tous peuvent la voir
CONFUCIO
La manera más profunda de sentir una cosa es sufrir por ella. La manière plus profonde de sentir une chose est de soufrir pour elle.
Gustave FLAUBERT