jeudi 1 février 2007

....... et ta maman qui apprend à marcher - Y TU MAMA QUE APRENDE A CAMINAR

Je suis en train d'apprendre en ce moment ce que l'on m'avait dit : l'attente est dure et difficile. Depuis trois jours je ressens comme une obssesion ... comme si je devais avoir des infos de la Colombie tout le temps. Je sais que c'est impossible et cette impuissance est ancrée en moi. L'euforie du début est passée, elle aura durée deux mois, c'est pas mal , non ? Mais je me rends compte que je veux l'inategnable . Même en faissant un millier de choses j'ai l'impression que je marche à coté d'un vide et que je peux tomber à n'importe quel moment. Je suis en train de comprendre ce que c'est l'attente de toi : c'est marcher en équilibre. Attendre sans avoir rien en échange. Attendre et rien savoir. Attendre seule (bon , papa est là, mais cette attente dont je parle nous devons la vivre chacun de son coté, la vivre différement, nous devons apprendre à marcher chacun de notre côté et seuls, c'est cela qui nous donne la force). Je dois apprendre maintenant les reflexes pour ne pas tomber, comment faire pour que le vide ne m'attire pas vers lui. Quand une femme est enceinte el sent son enfant, elle vit en communion avec lui, ils partagent la vie. Nous non, nous partageons rien avec notre enfant, il n'y a pas de communion, il y a seulement attente, vide, des seconds, des heures, des jours, des mois ... des années. J'aimerais tant qu'un jour soit un mois !
Le fait d'avoir fait les cartes de Noël et le courrier pour toi m'avait beaucoup rempli et je ne voyait pas la réalité. Maintenant toute cette euforie est finie et c'est un peu plus dur ... et ce n'est que le début !! Je me suis rendue compte que faire (pas acheter, faire) des choses pour toi m'appaissent ...
Je ne suis pas triste, ni pessimiste, j'apprend uniquement à marcher.
Je te fais des bisous, mon enfant ! Et je te promets que quand tu me connaîtras j'aurais appris à marcher et je serais forte comme un chêne, je te le jure !
Estoy aprendiendo ahora a vivir lo que me dijeron : que la espera es larga y dura !
Desde hace tres dias que siento como una obsesión ... es como si tuviera que tener noticias de Colombia constantemente. Sé que no puedo y esta impotencia la siento muy profunda en mí.
Ya ha pasado la euforia del principio, ha durado dos meses. No esta mal, no ? pero me doy cuenta de que quiero alcanzar algo inalcanzable por el momento. Incluso haciendo la cantidad de cosas que hago me dá la impresion de que ando al lado de un vacío y que puedo caer en él en cualquier momento. Estoy comprendiendo ahora lo que es caminar en equilibrio y lo que es la espera. Esperar sin nada a cambio. Esperar y no saber nada. Esperar sola (bueno esta papá pero esta espera de la que hablo la vivimos cada uno de maneras diferentes, él me ayuda pero de todas maneras tenemos que aprender cada uno a caminar solos, porque eso también hace la fuerza de la pareja).
Tengo que aprender ahora los reflejos para no caer, cómo hacer para que este vacío no me atraiga hacia él. Cuando una mujer esta embarazada siente a su hijo, hay como una comunión y comparte su vida con su bébé. Nosotras no, no compartimos con nuestro hijo nada, no hay comunion, hay solo espera, vacío, segundos, horas, días, meses ... y años. Cada día me gustaría que fuera un mes !
El hecho de haber hecho las postales de navidad y la carta para tí que enviamos hace una semana me llenó mucho y no ví la realidad , ahora al haber terminado todo eso pues es un poco mas dificil. ii y es solo el principio !!
Me he dado cuenta de que hacer cosas para tí (no comprar, hacer) me tranquilizan.
No estoy triste, ni soy pesimista, sólo estoy aprendiendo a caminar.
i un beso hijo, cuando me conozcas ya habré aprendido y me conocerás fuerte como un roble, te lo prometo !

6 commentaires:

mariedusud a dit…

bonsoir fran .. Ce que tu as écris aujourd'hui , je l'ai ressenti moi aussi il y a maintenant presque un an ... L'euphorie ( enfin on est sûr qu'un jour on sera papa et maman ) et puis quelques temps après l'attente , le vide qui reprend le dessus parce que cette attente est passive alors que pendant des mois il a fallu se démener .. c'est normal .. mais dis toi que quelque part un petit bout t'attend et c'est la pied !! Bonne soirée

Carmi a dit…

Hola Fran:
Aquet no es el meu dia en el blog, he escrit el comentari 3 vegades i no ha eixit ninguna (sort que sóc cabuda).
Hem senc molt identificada en tot el que expreses.
Hi han dies que hem trobe eufórica (quan pense que seré mare), d'altres hem trobe trista (perqué no arriba mai), d'altres resignada, i les pitxors angoixada (quan no hi han noticies)
Ja podien els especialistes en escriure un llibre!!!!. El titól seria: "La Adoptición:Eixa llarga espera. Etapes psicològiques", jejeje.
Segur que apareixerien etapes com als xiquets i les xiquetes de l'escola. Etapes com: etapa de negació, etapa de la autoafirmació. etapa de los porqués.... (açò es deformació laboral....).
Be guapetona, una besada i moltes gracies per compartir un trosset de la teua vida amb nosaltres. Carmina

nadege a dit…

Bonjour Fran,
Nous aussi avons connu cette périoded'euphorie du début ou nous avions tant de choses à faire, nous étions actifs et en même temps un peu maitres de ce qui se passait. Tu viens de rentrer dans l'attente, mais même si cette attente est dure et souvent douloureuse elle sera aussi source de petits bonheurs, d'échange avec ton amour. Pour nous, l'attente est devenu difficile au bout d'un an et demi sur liste. Mais nous continuons à nous projeter avec notre grain de café et c'est cela qui nous fait tenir.... Courage. Continue ce blog qui te permets d'évacuer tout cela
Gros bisous
Nadège

véro a dit…

Bonjour Fran,
il es vrai que le chemin vers nos enfants est parfois bien long ! nous pour l'avoir déjà vécu une fois pour l'arrivée de notre puce Emona "nous l'avons rencontré elle avais 18 mois et elle est arrivée elle avait 2 ans et demi, le chemin est bien long mais au bout quel bonheur, alors oui apprend a marché car après il y a des jours ou il faut courir (hihi) et c'est génial !!
bisous
Véro qui marche aussi vers son 2ieme enfant avec des jours ou on perd pied même si on a déjà un petit bout a la maison

mariedusud a dit…

rebonjour fran ! une question de néophyte : on n'arrive pas à insérer un décompte de temps sur notre blog . tout va bien jusqu'à ce qu'on recopie le HTML donné par le site . il n'apparait pas sur notre blog ... on est perdu , pourrais tu nous aider ? merci et bonne soirée

Carmen a dit…

Mucho ánimo Fran!! , la recompensa que nos espera bien vale la pena a tanta desesperación. Tu compañera de camino:
Carmen.

Solamente la ardiente paciencia hará que conquistemos una espléndida felicidad. Seulement la patience acharnée nous fera conquerir le plus beaux des bonheurs.
Pablo NERUDA
La esperanza es un estimulante vital muy superior a la suerte. L'espoir est un stimulant vital très supérieur à la chance
NIETZSCHE, Friedrich
Cada cosa tiene su belleza, pero no todos pueden verla. Chaque chose a sa beauté mais pas tous peuvent la voir
CONFUCIO
La manera más profunda de sentir una cosa es sufrir por ella. La manière plus profonde de sentir une chose est de soufrir pour elle.
Gustave FLAUBERT